dsc_0805.jpg

Théâtre

Laurent Mazé - Compagnie Points Sensibles

Tarif O selon le quotient familial - de 286€ à 366€

QU’EST CE QUI POURRAIT SAUVER L’AMOUR ?
Création collective en écriture de plateau
“Et comment retrouver le goût de l’envie
Qui pourra remplacer le besoin par l’envie ?”
Daniel Balavoine, Sauver l’Amour, 1985.

Dans son livre La Fin de l’Amour. Enquête sur un Désarroi Contemporain, paru en 2020, la sociologue Eva Illouz enquête sur la difficulté contemporaine d’aimer, de pouvoir dire si l’on aime ou non, caractéristique de notre modernité émotionnelle. Elle s’intéresse à l’incertitude
palpable, récurrence de notre époque, qui entoure chaque rencontre, chaque couple. À partir de cette thèse centrale, cet atelier de création théâtrale propose de construire une oeuvre collective autour du thème de “l’Amour en danger”, de façon grave et légère, sérieuse et décalée, drôle, joyeuse, tendre, subversive ou mélodramatique. Des bouts d'histoires personnelles et de réflexions collectives seront mêlées, pour écrire et jouer autour de la glorieuse incertitude de l'Amour et tenter de donner des éléments de réponse à la question posée par l’intitulé de l'atelier. Tout en sachant que tenter d’y répondre est parfaitement vain.
Cette création collective sera construite à partir de techniques d’écriture de plateau, alternant travail d’écriture à la table et improvisations dirigées au plateau. L'idée sera de tenter et d’expérimenter tout au long de l’année pour parvenir pas à pas à un spectacle abouti en fin de saison.

À propos de Laurent Mazé - Compagnie Points Sensibles

Laurent Mazé est auteur, comédien, metteur en scène depuis 15 ans et co-directeur artistique de la Compagnie Points Sensibles. Au sein de cette compagnie, en collaboration avec Jeanne-Victoire David, il explore dans ses créations théâtrales la tension permanente entre individu et corps social, petites histoires et Grande Histoire, utopies et désillusions. La Compagnie Points Sensibles crée et défend des oeuvres fortes, engagées, cherchant toujours à parler au plus grand nombre, entre satire sociale, humour noir et mélancolie. Elle inscrit, autant que possible, son travail en tant que commentateur vibrant de nos sociétés post-modernes désenchantées, pour en rire férocement et tendrement, ou en pleurer, joyeusement ou vraiment. Elle utilise indifféremment improvisation, écriture de plateau ou texte écrit, et va aussi puiser ses influences dans les arts "voisins", cinéma, littérature, documentaire, etc.

Recevoir la newsletter