stage_costume@emmanuel-cattier.jpg

Création de costumes

Laure Fonvieille - compagnie La mort est dans la boite

Stage

Tarif : de 180€ à 220€ - selon quotient familial
Dates :
→ 6 et 7 mai 2023
→ 3 et 4 juin 2023
→ 17 et 18 juin 2023

Pendant 3 week-end, venez dessiner, créer et fabriquer le costume “d’époque” d’une des comédiennes du spectacle Celles d’en dessous, qui sera créé par Laure Fonvieille, à l’automne 2023.
Ce stage est aussi l’occasion de découvrir l’histoire du costume de spectacle.
Celles d’en dessous, ce sont cinq comédiennes qui font revivre par leurs voix et leurs corps cinq femmes “remarquables” décédées et dont les noms jalonnent le quartier. Femme politique ou militante, artiste, témoin de l’histoire locale, “illustre inconnue”, remarquable, oubliée… : Celles d’en dessous met en valeur notre matrimoine en imaginant un dialogue entre mort·es et vivant·es.

À propos de Laure Fonvieille - compagnie La mort est dans la boite

Metteuse en scène et costumière, Laure Fonvieille s’est formée à l’université de Montpellier III et celle de Rennes 2 en obtenant un Master 2 Arts, spécialité recherche Études théâtrales. Elle co-fonde la compagnie La mort est dans la boîte en 2005, qui se professionnalise en 2010. Dans ce cadre, elle met en scène Azote et fertilisants et Le cœur de l'hippocampe de Ronan Mancec. Celles d’en-dessous a été joué dans plusieurs cimetières de Nantes, Strasbourg, Rennes... ce spectacle in-situ se recréer pour chaque lieu où il est joué.
En tant que costumière, Laure Fonvieille travaille pour différentes compagnies de danse, de théâtre, pour des groupes de musique... (Cie Grégoire and Co, Cie l’eau prit feu, le Rebecca M. Quintet, le groupe Vertigo, le collectif Lumière d’août, le Musée de la danse (Boris Charmatz), Cie L’Aronde, Théâtre du Vestiaire, Les danses de Dom, la Caravane Cie, ensemble Mze Shina, Catherine Legrand, etc.) Depuis dix ans, elle est régulièrement habilleuse pour le Théâtre National de Bretagne.
Son travail de costumière nourrit son regard de metteuse en scène et vice-versa.

Recevoir la newsletter